Les hologrammes, drôles de photographies en relief

Description de la collection

L’holographie est un procédé de photographie en relief inventé en 1948 par Dennis Gabor, ingénieur et physicien hongrois. Son invention lui vaudra de recevoir le prix Nobel de Physique de 1971.

S’ils tombent aujourd’hui en désuétude dans le coeur du grand public, les hologrammes ont longtemps été en vogue. Les hologrammes allient aspect esthétique et intérêt scientifique. D’ailleurs, plusieurs des hologrammes conservés à la MASC sont signés par leur créateur et ne furent tirés qu’un nombre limité de fois, à l’image d’une estampe, preuve de la frontière mince séparant l’holographie et l’art.

 

Histoire & développement de la collection

En 2018, la MASC possédait 68 hologrammes. En seulement 4 ans, elle a collecté 40 pièces supplémentaires, en grande partie issues du laboratoire Hololab (laboratoire d’holographie de l’Université de Liège). Cette acquisition permet de mettre en avant le lien avec l’ULiège et ses recherches passées et présentes dans le domaine de l’optique, et ainsi de renforcer la volonté de la MASC de valoriser le patrimoine universitaire liégeois.

 

La collection dans le musée

Un espace au sein du musée est entièrement consacré à l’exposition des hologrammes. Les pièces sont sélectionnées et adaptées en fonction des différentes thématiques abordées dans le musée.

Partager cette page