Franz Reuleaux, père de la cinématique moderne

Description de la collection

La collection Reuleaux regroupe des modèles didactiques imaginés dans la seconde moitié du 19e siècle par l’ingénieur allemand Franz Reuleaux dans le but de servir de support à son enseignement à la Royal Technical University de Berlin.

La famille Reuleaux est originaire de la région liégeoise. À la fin du 18e siècle, ses aïeux travaillaient comme ingénieurs hydrauliques et fabricants de pompes. Son père fut l’un des premiers fabricants de pompes à vapeur en Belgique et en Allemagne. Franz Reuleaux est connu comme « le père de la cinématique moderne ». Il eut l’idée de décomposer les machineries complexes en éléments simples : il développa une sorte « d’alphabet mécanique » composé d’éléments d’un « langage d’invention de base » commun à l’ensemble des mécanismes. Pour illustrer et compléter ses écrits, Franz Reuleaux dirigea la conception de plus de 800 modèles didactiques, d’abord destinés à servir à son propre enseignement, puis à être vendus aux universités extérieures.

Ces modèles, faits de fonte, de laiton et de verre, se caractérisent par leur grande qualité d’exécution et leur dimension esthétique. Avant l’apparition des logiciels d’infographie et de conception assistée par ordinateur permettant de produire des animations virtuelles très réalistes, ces modèles permettaient à la fois de montrer la tendance des courbes mathématiques, et de visualiser la cinématique des mécanismes et des composantes de la machine. Plusieurs modèles de Reuleaux sont encore utilisés aujourd’hui pour enseigner divers principes de base toujours d’actualité dans de nombreuses technologies (aviation, robotique, dynamique, suspension d’automobile, horlogerie…).

Si la grande majorité des modèles d’origine ont été perdus durant la Seconde Guerre mondiale, de nombreuses reproductions sont conservées au sein de diverses institutions. Les collections les plus importantes référencées sont celles de l’Université de Cornell (220 modèles), de l’université de Porto (113 modèles), du Deutsches Museum de Munich (100 modèles) et de la Fondazione Scienza e Tecnica de Florence (100 modèles). La collection détenue par la MASC compterait donc parmi les plus importantes du monde.

 

Histoire & développement de la collection

Les pièces de la collection Reuleaux sont issues d’un ensemble plus vaste acquis par différents services de l’Université de Liège dans le courant du 20e siècle que la MASC projette de centraliser. En 2018, la MASC ne disposait que de 4 modèles de Reuleaux. Elle est aujourd'hui dépositaire de plus de 80 modèles, auxquels devrait venir s'ajouter encore une vingtaine de pièces dans les années à venir.

La MASC sera également bientôt référencée dans la liste des musées détenteurs de modèles cinématiques, à l'instar de l'Université de Cornell et de la Fondazione Scienza e Tecnica de Florence.

 

La collection dans le musée

De nombreux modèles de Reuleaux ont déjà fait l'objet de publications sur les réseaux sociaux. L'équipe de la MASC travaille actuellement sur l'aménagement d'un espace permanent, au sein du musée, qui serait entièrement dévolu à l'exposition et à la valorisation de cette collection.

Partager cette page