L'institut Montefiore, l'une des plus anciennes écoles d'ingénierie belges

Description de la collection

La collection électrotechnique de l’Institut Montefiore regroupe les instruments et objets collectés par Georges Montefiore-Levi, fondateur et grand mécène de l’ancien institut homonyme, lequel compte parmi les plus anciennes écoles d’ingénierie belges. Cette collection, avec ses objets de natures diverses et variées, dresse un vaste panorama de ce qu’étaient les sciences de l’électricité des 19e et 20e siècles (générateurs, dynamos, appareils de télécommunication, lampes à arc, instruments de mesure électromagnétiques, piles…). La constitution de cet ensemble fut amorcée dès la fondation de l’Institut en 1883, et poursuivie tout au long de son histoire. Désireux de fournir à ses étudiants du matériel de qualité dans le cadre de leur formation pratique, Montefiore utilisa sa fortune personnelle pour aménager de nouveaux laboratoires, ateliers et salles de cours. Ayant la volonté de suivre l’évolution des techniques, il renouvelait constamment le matériel. Fort de cette collection, particulièrement exhaustive, et d’un enseignement moderne, l’Institut Montefiore put se positionner comme l’un des établissements les plus performants dans son domaine, dès la fin du 19e siècle.

D’un point de vue historique, la collection Montefiore retrace une large part de l’histoire et de l’évolution des sciences et de la domestication de l’électricité. Étant donné le rôle important joué par les ingénieurs et industriels belges, elle peut être considérée comme un maillon essentiel du patrimoine historique et scientifique liégeois. Sa conservation fournit une matière précieuse pour tout chercheur et historien des sciences. Par ailleurs, plusieurs objets témoignent de la compétence et du savoir-faire d’ingénieurs et/ou fabricants liégeois et belges (Zénobe Gramme, Joseph Jaspar, Alexis Wéry, Henri Pieper, Michel Gloesner…). Son origine même, destinée à permettre l’accession des étudiants au savoir, entre en parfaite adéquation avec le projet scientifique et culturel de la MASC.

 

Histoire & développement de la collection

La MASC a entamé le récolement de la collection Montefiore en 2018. Son aboutissement constitue un des objectifs majeurs des années à venir. L'identification de l'ensemble des pièces, et l'étude de leur contexte de fabrication et de conception permettront de valoriser cette collection "signature" comme elle le mérite.

 

La collection dans le musée

Depuis 2016, un espace au sein de la MASC est entièrement dévolu à l’exposition et à la mise en valeur des pièces de la collection Montefiore. Divers instruments sont également exposés à l’étage du musée. Par ailleurs, quelques pièces sont intégrées dans le parcours muséal de la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège. Des activités (parcours temporaires, jeux de piste…) et publications (focus Facebook et Instagram) sont régulièrement proposées afin de mettre cette collection en valeur.

Partager cette page